De L’éveil du jardin à un éveil des conscience.

Voila un mot bien compliqué qui ne donne pas forcément envie d’approfondir le sujet. Et pourtant, il serait dommage de se laisser dissuader par sa forme et manquer ainsi une occasion facile de briller en société. En fait, la permaculture, c’est assez simple !

Permaculture, c’est la fusion des termes anglo-saxon  « permanent et culture », que l’on peut traduire littéralement par « culture permanente » et c’est surtout la réponse proposait par les deux « écologistes » australiens Bill Mollison et David Holmgren à la crise environnementale.

Les années 70 marquent le point culminant de la culture intensive et du productivisme agricole. La biodiversité et la fertilité des sols sont menacées. Il devient urgent de développer des méthodes de culture plus naturelles et durables qui ne dépendraient pas des ressources indispensables pour le système actuel.

« Si la Terre produit assez pour les besoins de chacun, elle ne produit pas suffisamment pour l’avidité de tous.»  [Ghandi]

Comment faire sa butte de permaculture ?

La permaculture passe avant tout par un aménagement harmonieux et consciencieux de l’espace. « Chaque élément doit se retrouver à la place la plus judicieuse afin d’éviter le gaspillage et une perte d’énergie. »

Si vous souhaitez faire vous même votre butte de permaculture c’est ici !

La permaculture ne se limte pas seulement à un modèle de jardinage plus respectueux de la nature et permettant une réelle autosuffisance alimentaire. Ses principes peuvent pour être transposé à tous les domaines humains. Par exemple, on peut essayer de copier le fonctionnement d’une forêt : elle ne produit pas de déchets, ses ressources sont renouvelables et il y a de la diversité.

Privilégier la culture des fruits, légumes et plantes aromatiques de saison pour en produire tout au long de l’année en respectant la nature. Plus besoin d’investir dans  des pesticides des engrais chimiques ou autres matériels agricoles hors de prix,  la nature autorégulatrice. Les insectes, oiseaux et autres petits « nuisibles » deviennent d’incroyables alliés.  La mauvaise herbe devient un engrais de premier choix. Cela peut paraitre incroyable. Et pourtant en travaillant avec la nature, et non plus en l’exploitant c’est possible.

aménager son jardin de façon intelligente et efficace

Les éléments de votre jardin doivent pouvoir interagir entre eux.  Pour cela il est important  de connaître son environnement (le type de sol, l’orientation du terrain, le cycle solaire les zones humides ou au contraire sèches, quelles plantes y poussent  naturellement, quels animaux viennent s’y promenés etc.…) afin que les légumes et végétaux sélectionnés pousse avec un minimum d’apport extérieur et un maximum de rendement.

La permaculture ne se limite pas seulement à l’art du jardin c’est un concept globale qui ne nous fait pas seulement nous questionner sur notre rapport à la nature mais également sur notre place au sein de la société.   on essaye de copier les écosystèmes naturels pour appliquer leur fonctionnement à tous les domaines humains. Par exemple, on peut essayer de copier le fonctionnement d’une forêt : elle ne produit pas de déchets, ses ressources sont renouvelables et il y a de la diversité.

« La permaculture encourage les gens à se prendre en main, afin d’obtenir plus de contrôle sur leurs vies et d’adopter les bonnes attitudes pour un futur durable et soutenable. Cela ne s’adresse pas uniquement aux personnes qui possèdent des terres, tout le monde peut jouer un rôle dans cette démarche ». David Watkins.


En adoptant ce mode de culture et en appliquant ces principes dans notre vie quotidienne, nous pouvons faire d’un consommateur dépendant à un producteur responsable. Cette transition renforce nos compétences, améliore notre vie quotidien et même peut protéger notre maison dans nos communautés locales.

Il faut dire que les techniques et les stratégies utilisées pour appliquer ces principes varient considérablement en fonction de l’emplacement, des conditions climatiques et des ressources disponibles.Les méthodes peuvent différer, mais les fondements de cette approche holistique restent constants. En apprenant ces principes, vous pouvez acquérir des outils de réflexion précieux qui vous aideront à devenir plus résilients dans une époque de changement.

Et vous qu’est-ce que vous pensez de la permaculture ?