L’énergie solaire, qui fait partie des énergies renouvelables les plus utilisées, gagne de plus en plus en popularité. Pratique, notamment pour ceux qui vivent dans des zones ensoleillées, l’énergie solaire est un moyen de produire sa propre énergie. En France, il est aujourd’hui possible de revendre, à EDF notamment, le surplus d’énergie inutilisé, ce qui rend le procédé d’autant plus intéressant et convoité.

Energie solaire : une énergie écologique accessible à tous

Pour profiter de l’énergie solaire, il suffit d’installer des panneaux photovoltaïques, un onduleur solaire et quelques protections électriques, matériel que l’on trouve par exemple chez CiviSol, pour capter les rayons du soleil et les convertir en énergie.

L’électricité reste une source d’énergie assez chère. Les contrats EDF HP/HC se révèlent en effet peu économiques et nombreux sont ceux qui souhaitent s’en défaire, au profit d’une énergie plus verte et moins onéreuse, voire qui peut leur rapporter !

Pour rappel, les tarifs HP/HC (Heures Pleines Heures Creuses) font varier le prix du kWh par rapport à l’heure de consommation. L’idée était de permettre aux Français de réduire leurs factures en consommant aux heures de basse consommation. Des études ont démontré que les tarifs HP/HC n’étaient pas, à cause des fluctuations du coût de l’électricité, vraiment avantageux. Pour qu’ils permettent de véritables économies d’énergie, il faudrait que 50% de la consommation électrique se fasse durant les heures creuses, ce qui est impossible pour la plupart des gens.

C’est la raison pour laquelle de plus en plus de Français se tournent vers l’autoconsommation, afin de se libérer des variations sur les prix de l’électricité, tout en étant plus écologique.

En journée, vous pourrez utiliser pour votre logement l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques, et non celle d’EDF. Cela peut paraître anodin, mais votre consommation d’électricité provenant du réseau public et vos factures seront grandement allégées.

Par ailleurs, la possibilité de revendre votre production d’électricité non utilisée à EDF est un autre avantage non négligeable qui améliore encore la rentabilité des installations solaires photovoltaïques en autoconsommation.

panneaux solaires autoconsommation

De l’autoconsommation à la fourniture d’énergie

Il est aujourd’hui légal de revendre son surplus d’électricité à des fournisseurs d’énergie, sous certaines conditions, la première des obligations étant bien sûr d’être rattaché au réseau. Il convient également que les panneaux solaires soient installés sur un toit. Leur puissance ne doit quant à elle pas excéder 100kWc.

Depuis 2000, EDF a l’obligation de racheter l’électricité issue des panneaux photovoltaïques. Ce qui ne veut pas dire que vous êtes contraint de ne vendre qu’à eux, car c’est le cas pour tous les fournisseurs. En revendant votre trop-plein d’énergie solaire à EDF, vous pouvez être payé au mieux 0,10 €/kWh, en notant que le prix dépend de la puissance de vos installations.

Comment passer à l’autoconsommation ?

Il vous faudra demander à signer un contrat d’achat de votre énergie auprès de votre fournisseur d’électricité si vous souhaitez pouvoir revendre partiellement ou en totalité votre énergie solaire.

Cette demande est également possible au moment où vous raccordez votre logement au réseau public. La mise en service de l’obligation d’achat de votre énergie par votre fournisseur commencera dès que le raccordement sera effectif, et il peut s’étendre sur 20 ans.

Mes revenus générés par l’autoconsommation sont-ils imposables ?

Si votre installation est inférieure à 3kWc, la revente de votre électricité verte de sera pas imposable.

Si en revanche c’est au nom d’une personne morale que vous revendez votre électricité verte, quelle que soit la puissance, vous serez imposé au taux de l’Impôt sur les Sociétés (IS).