Le maquillage semi-permanent des sourcils est aujourd’hui au top de la tendance. Un style de tatouage, il se présente notamment deux techniques : le microblading et le microshading. Plutôt que de se maquiller les sourcils chaque matin, ces techniques permettent d’obtenir une ligne bien définie. Réputées pour donner un résultat optimal et ne nécessitant que quelques petites retouches de temps à temps, voici quelles sont les différences entre ces deux techniques.

Le maquillage semi-permanent des sourcils : microblading et microshading

Microblading ou microshading ? Ce sont deux techniques de tatouage des sourcils pour souligner le regard en fonction de la forme du visage. Une ligne de sourcils parfaite pendant plusieurs mois est le résultat offert par ces techniques. L’intervention se réalise par dermopigmentation ou par micro pigmentation. La technique de base consiste à insérer à l’aide d’une aiguille un pigment coloré sous la couche superficielle de la peau. Une retouche ou deux par an s’avère cependant nécessaire pour conserver une bonne apparence. De nos jours, pratiquement tous les instituts de beauté proposent ces techniques de restructuration des sourcils. Si vous désirez d’ailleurs en savoir davantage sur la technique de maquillage semi-permanent des sourcils, vous pourrez vous rendre sur cette page dédiée au microblading. Il existe effectivement de grandes différences entre les deux techniques.

Le microblading : pour des sourcils à effet poils

Vous avez envie de sourcils pas trop intenses et qui restent assez discrets, mais qui soulignera davantage votre regard ? Alors la technique du microblading sera le meilleur choix pour vous. Cette technique de maquillage semi-permanent du sourcil a pour effet de reproduire l’apparence réelle des poils. Le plus souvent d’ailleurs, on l’appelle la technique « du poil à poil ». Pour la réalisation, le professionnel va servir d’un stylo métallique. Ce dernier va servir à insérer les pigments sous forme de traits fins : voilà pourquoi elle imite parfaitement l’aspect de vrais poils. De tous les procédés de maquillage semi-permanent des sourcils, celle-ci se distingue par sa manière naturelle de combler des sourcils épars. Son avantage réside d’ailleurs dans son effet pas trop intense au niveau du tracé de la ligne.

Le microshading : pour des sourcils à effet poudré

Par rapport au microblading, la technique du microshading va donner plus d’intensité à vos sourcils. Cette fois, les pigments seront insérés avec le stylo métallique sous forme de minuscules points. La technique étant de redessiner la ligne tout en comblant les manques de vos sourcils, elle va se tracer avec des contours plus fondus. Ceci offre cet effet poudré : un effet d’ombrage quasiment pareil à un tracé au crayon à sourcils. Elle serait le choix par excellence si vous aimez vous maquiller les yeux tous les jours. Il faut savoir d’ailleurs que le microshading permet d’harmoniser la ligne des sourcils, tout en apportant une certaine intensité au regard.

Quel que soit votre choix, vous pourrez toujours en discuter avec votre esthéticienne avant de passer à l’acte afin d’opter pour la technique de maquillage semi-permanent qui vous ira parfaitement. En outre, il est tout à fait possible de combiner les deux techniques.